L’impact de la pandémie/syndémie de COVID-19 sur les populations autochtones au Canada et aux États-Unis

19 juin 2020 - 11h00 (HAE) – Conférence en ligne


Les dirigeants politiques du Canada nous ont informés à plusieurs reprises que "nous sommes tous dans le même bateau". Il est curieux, en cette période de grand besoin, que l'aide apportée aux communautés autochtones ne tienne pas compte des défis uniques auxquels notre société est confrontée et qui, lorsqu'ils sont évalués dans le contexte de la pandémie, ont en réalité des conséquences syndémiques. Une syndémie se produit lorsque des crises sanitaires et sociales complexes se combinent pour exacerber un problème de santé (Singer, 2000). Le terme "syndémie" reconnaît que des conditions préexistantes telles que la pauvreté, un accès insuffisant à des soins de santé adéquats et en conséquence, le développement d’un nombre important de problèmes de santé qui mènent à leur tour à une dégradation de la santé en temps de pandémie. Les disparités sanitaires et économiques de longue date augmentent la vulnérabilité des peuples et des communautés autochtones. Les indicateurs montrent que ces disparités sanitaires et économiques ont été exacerbées par la pandémie et pourraient être considérées comme "syndémiques".

Au Canada et aux États-Unis, un certain nombre de communautés autochtones ont été les épicentres des épidémies du virus COVID-19 - représentant les taux d'infection les plus élevés par population. Malgré cela, des communautés autochtones telles que la Nation Clearwater River Dene ont fait preuve de résilience et ont montré leur capacité à faire face aux épidémies de COVID-19 plus efficacement que les autres épicentres.

Le 19 juin de 11h00 à 14h30 (HAE), l'Université du Manitoba et le Réseau COVID-19 sur les impacts sociaux organiseront une conférence en ligne où de nouvelles données sur les impacts de la pandémie de la COVID-19 seront présentées, les problèmes résultant du manque de données seront discutés et les participants partageront leurs points de vue sur la manière dont les peuples et communautés autochtones gèrent cette crise et s’efforcent de façon continue d’accroître leurs capacités, leur niveau de préparation et leur résilience.

La série de conférences en ligne COVID-19 sur les impacts sociaux est financée par le Conseil de recherches en sciences humaines.

PROGRAMME

Consulter le programme de la conférence

PRÉSENTATIONS/DOCUMENTS

Note : Les présentations et documents disponibles ci-dessous sont la propriété de leurs auteurs. Nous vous encourageons à contacter directement les auteurs concernés pour obtenir l'autorisation d'utiliser leur matériel. Si la présentation que vous recherchez est manquante, c'est parce qu'elle ne nous a pas été envoyée.

  • Bonnie Healy, présidente du conseil d'administration du Centre de gouvernance de l'information des Premières Nations (CGIPN) / directrice de la santé de la Confédération des Pieds-Noirs > Voir sa présentation
  • L’honorable sénatrice Kim Pate, Le Sénat du Canada > Voir ses documents: 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9

La crise de la COVID-19 s'est concentrée à juste titre sur l'intervention médicale, le confinement et la création de vaccins. Le virus a des conséquences économiques, sociales et culturelles qui nous touchent tous.

L'Association d'études canadiennes, l'Institut Vanier de la famille et la Commission canadienne pour l'UNESCO ont créé le Réseau sur les impacts sociaux en réponse au besoin d'une vision empirique des questions clés liées à la COVID-19. Le Réseau s'est associé à des enquêtes nationales hebdomadaires qui ont montré des écarts de plus en plus importants entre les Canadiens sur le plan socio-économique, en particulier pour les immigrants récents.

Pour plus d'informations sur le Réseau, visitez : https://acs-aec.ca/fr/reseau-covid-19-impacts-sociaux/